Les derniers 20 ans, j'ai travaillé sous l’œil critique de ma grande sœur, chez Maiko Sushi, où j'ai appris, entre autre, la rigueur du travail bien fait et le professionnalisme de la restauration.

 

Je suis une chef autodidacte qui a grandie avec une brigade de cuisinières, grand-mère, mère, sœurs et belles-sœurs. C'est dans la cuisine que je crée, que j'excelle et que je trouve ma joie de vivre. Ma cuisine est une cuisine d'intuition, de saveurs, de bonheur et d'amour. Une de mes joies c'est de voir la réaction des clients lorsqu'ils goûtent à ma nourriture.

 

Fusion, intégration et acceptation de toutes les cultures font de moi une chef qui ose célébrer les saveurs du monde sans renier mes racines.        

Je suis née à Saigon, en 1965, et je fais partie des premiers immigrants arrivés à Montréal en 1975. Ma première impression à mon arrivée était le jaune des pissenlits qui m'ont éblouis pour toujours.

 

Septième enfant dans une famille de 10, nous avons vécus sous le même toit ensemble avec ma grand-mère paternelle.

 

Selon la tradition familiale vietnamienne, toutes les filles apprennent à cuisiner sans toutefois connaître les secrets des recettes, qui sont jalousement gardées par les femmes de chaque famille. J'ai donc appris à cuisiner très jeune tout en découvrant la culture québecoise.